Quand on parle de bruit au travail, il est naturel de l'associer aux secteurs d'activité les plus exposés comme l'industrie ou la construction. Dans les métiers qui les composent, ce risque est une réalité admise car les intensités sonores sont telles qu'il est impossible de travailler durablement sans abîmer son audition.

De nombreuses études et articles le confirment, nous vivons dans des environnements de plus en plus bruyants, y compris dans le secteur tertiaire. Ici, on parle moins de risque bruit et plus de gêne sonore, comme par exemple dans les bureaux ouverts, ou "open spaces".

Le bruit est gênant et fatiguant lorsqu'on travaille open space

La gêne sonore : des conséquences réelles

La gêne sonore, selon la norme NF EN ISO 3382, se définit comme un processus physiologique et psychologique qui tend à créer une situation de mal-être troublant la concentration d'un individu travaillant à une tâche spécifique. Cette norme recommande de chercher à atteindre des valeurs entre 40 et 55 dB (A), selon l'activité exercée dans les bureaux ouverts. En réalité, ces valeurs sont très vite atteintes et dépassées.

Selon l'INRS, les bureaux ouverts représentent 60% des espaces de travail français. La gêne sonore en "open space" est une réalité qui touche beaucoup de salariés :

  • 59% des employés travaillant en open space considèrent le niveau sonore comme étant élevé ou très élevé et représente une gêne pour 53% d'entre eux.
  • 80% des français se disent gênés par le bruit au travail.
  • 4 collaborateurs sur 5 estiment qu'elle les empêche de se concentrer.

Les conséquences de la gêne sonore

Sur la qualité de vie au travail

D'après le baromètre ACTINEO/CSA 2015, 94% des actifs considèrent que leur espace de travail a un fort impact sur leur bien-être. Le bruit est le 3eme facteur qui influence le plus la qualité de vie au travail.

Dans des environnements bruyants, le bien-être de vos salariés est affecté de différentes manières :

  • Fatigue auditive après une journée de 8h,
  • Stress communicatif,
  • Irritation liée au bruit du téléphone de ses collègues,
  • Difficultés de concentration au milieu de conversations annexes.

Tous ces éléments impactent la qualité de vie au travail de vos salariés, mais également leur productivité.

Sur la productivité

Un environnement sonore bruyant perturbe la réalisation de tâches quotidiennes, comme par exemple :

  • Téléphoner,
  • Réaliser des calculs,
  • Lire et utiliser sa mémoire à court terme,
  • Ecrire, corriger, analyser des situations.

Au total, d'après l'enquête IFOP/JNA en novembre 2016, près de 6 millions de français perdraient plus de 30 minutes de temps de travail par jour en raison du bruit et des nuisances sonores en open space. Ces minutes perdues représentent un coût qui s'additionne aux 19.2 milliards d'euros par an de coûts sociaux pour le bruit en milieu professionnel reportés par l'ADME et le Conseil National du Bruit.

La solution : atténuer l'environnement extérieur

En open space, comme dans tout secteur d'activité, la première démarche à entreprendre est de réduire le bruit à la source. Quelques conseils pour vous orienter.

Agissez sur la structure

  • Evitez de placer des équipements émetteurs de sons contre un mur ou dans un coin, comme par exemple un photocopieur, qui amplifient fortement le son.
  • Mettez en place des cloisons qui entravent la réverbération des sons pour délimiter les espaces personnels de vos salariés.
  • Diminuez l'impact du bruit ambiant en utilisant des armoires aux parois absorbantes.

Si agir sur le bruit à la source n'est pas faisable ou trop onéreux, atténuez-le individuellement pour chaque salarié à l'aide de filtreurs de bruit sur mesure. Dans ce cas, choisissez une solution :

  • Avec laquelle vos salariés communiquent entre eux, répondent au téléphone, etc.
  • Confortable pour être portée toute la journée.
  • Discrète pour ne pas isoler socialement vos salariés.

Découvrez Clear : le filtreur de bruit sur mesure

La conférence "Filtreur de bruit sur mesure : Dites stop à la gêne sonore dans les open spaces !", organisée à l'occasion du Salon des Achats et & Environnement de Travail, a permis à notre spécialiste des problématiques bruit dans le secteur tertiaire de présenter Clear : votre solution contre la gêne sonore.

Fort de plus de 25 ans d'expertise dans la fabrication de bouchons anti-bruit pour les secteurs d'activité exposés au bruit comme le BTP ou l'industrie, le Laboratoire Cotral conçoit des dispositifs pour améliorer le plaisir au travail des salariés du secteur tertiaire.

Avec les filtreurs de bruit Clear, qui sont des bouchons intra-auriculaires faits sur mesure à l'oreille de l'utilisateur grâce à une prise d'empreintes, l'environnement sonore de vos salariés est diminué sans les isoler.

Les avantages pour vos salariés

- Plus de concentration
- Moins de fatigue et de stress
- Plus de plaisir au travail

Les avantages pour votre entreprise

- Des salariés plus performants
- Moins de risques d'erreurs
- Une solution rapide et économique à mettre en place

Pour en savoir plus sur la gêne sonore et sur la solution Clear, téléchargez le support de présentation en cliquant sur l'image ci-dessous.

Téléchargez le support de présentation sur Clear : votre solution contre la gêne sonore