Sensibiliser vos collaborateurs aux risques liés au bruit

Les protecteurs auditifs sont portés en moyenne entre 36% et 40% du temps d'exposition au bruit (tableau II, étude de Stephanie C. Griffin), soit entre 2h53 et 3h12 sur une journée de 8.00 de travail. Comment y remédier ? L'étude du Département des Sciences de la Santé Environnementale et Professionnelle a démontré que les salariés formés adoptent les bons gestes et portent leurs protecteurs auditifs 100% du temps passé au bruit.

Pourquoi informer vos salariés ?

  • Réduire le risque de pertes auditives et de surdités professionnelles
  • Respecter la législation sur la formation et l'information du personnel exposé
  • Améliorer le port des protecteurs auditifs 100% du temps d’exposition au bruit
  • Responsabiliser vos collaborateurs car ils comprennent les enjeux et l’importance de se protéger
Animatrice sécurité montrant une affiche de sensibilisation sur les effets du bruit

La sensibilisation au risque bruit pendant la prise d'empreintes

Formation sur les risques liés au bruit

Premier temps fort de votre campagne de prévention, la prise d'empreintes est réalisée sur votre site selon vos contraintes horaires par le Technicien de Prévention.

Lors de ce rendez-vous, vos collaborateurs reçoivent une information sur

  • le déroulement de la prise d'empreintes
  • le bruit et le fonctionnement de l'oreille
  • les risques liés à une exposition au bruit sans protection
  • la nécessité de se protéger 100% du temps d'exposition au bruit
  • les protections auditives sur mesure qu'ils vont recevoir

Auditools : des outils de sensibilisation gratuits

Allez plus loin dans l'information grâce aux affiches Auditools mises à votre disposition gratuitement.

  • Les affiches "Qu'est-ce que le bruit?" montrent le fonctionnement de l'oreille et les effets du bruit
  • Avec les échelles de bruit visualisez le bruit pour votre secteur d'activité : quelle est l'intensité des machines ? quel métier est le plus exposé ?
  • Les affiches sur la protection auditive en toutes circonstances rappellent à vos salariés qu'il faut porter ses protections auditives au travail mais aussi pendant ses loisirs
Téléchargez les affiches de sensilisation au risque bruit

decouvrez des supports ludiques et gratuits

Réussir votre campagne de prévention

Vous souhaitez limiter le risque bruit dans votre entreprise. Mais comment procéder ? Quelles protections choisir ? Comment impliquer vos collaborateurs ? Comment faciliter la mise en place des protections auditives personnalisées ?

  • Inscrivez votre campagne de prévention dans le temps
  • Multipliez les canaux de communication pour un meilleur impact
  • Répétez vos messages régulièrement

Vous souhaitez obtenir plus d'informations ? Consultez notre article de Blog : 4 actions pour réussir votre campagne de prévention du risque bruit.

Code du travail - Prévention des risques d'exposition au bruit

Chapitre VI : Information et formation des travailleurs

Article R4436-1

Lorsque l'évaluation des risques fait apparaître que des travailleurs sont exposés sur leur lieu de travail à un niveau sonore égal ou supérieur aux valeurs d'exposition inférieures, définies au 3° de l'article R. 4431-2, l'employeur veille à ce que ces travailleurs reçoivent des informations et une formation en rapport avec les résultats de l'évaluation des risques et avec le concours du service de santé au travail.

Ces informations et cette formation portent, notamment, sur :

  1. La nature de ce type de risque ;
  2. Les mesures prises en application des chapitres IV et V, et, en cas de dépassement des valeurs limites d'exposition, de l'article R. 4434-6 en vue de supprimer ou de réduire au minimum les risques résultant de l'exposition au bruit, y compris les circonstances dans lesquelles les mesures s'appliquent ;
  3. Les valeurs limites d'exposition et les valeurs d'exposition déclenchant l'action de prévention fixées au chapitre premier ;
  4. Les résultats des évaluations et des mesurages du bruit réalisés en application du chapitre III, accompagnés d'une explication relative à leur signification et aux risques potentiels ;
  5. L'utilisation correcte des protecteurs auditifs individuels ;
  6. L'utilité et la façon de dépister et de signaler des symptômes d'altération de l'ouïe ;
  7. Les conditions dans lesquelles les travailleurs ont droit à une surveillance médicale renforcée ;
  8. Les pratiques professionnelles sûres, afin de réduire au minimum l'exposition au bruit.

Vos questions sur la sensibilisation de vos salariés

Lorsque vous formez vos salariés aux risques liés au bruit, vous les impliquer et leur faites prendre conscience qu’ils s’exposent quotidiennement à un danger invisible. Ils deviennent acteurs de leur santé auditive et adoptent les bons comportements : porter ses protecteurs auditifs tout le temps d’exposition, ne pas les retirer pour communiquer…

Les protecteurs auditifs sont mieux portés, le risque de surdité professionnelle diminue.

Une campagne de prévention des risques liés au bruit est l’ensemble des actions que vous allez mener pour former et informer vos salariés sur le "risque bruit".

3 conseils simples assurent la réussite de votre campagne de prévention du risque bruit :

  1. Inscrire votre campagne dans le temps
  2. Multiplier les canaux de communication pour un meilleur impact : vidéo, BD, jeux, affiches…
  3. Répéter vos messages régulièrement

La surdité professionnelle est une surdité de perception liée à une exposition sonore dans le cadre d’une activité professionnelle. Elle se caractérise par une diminution de l’acuité auditive : la transmission du son s’effectue correctement mais la perception (analyse) est défectueuse. Elle correspond à la destruction des cellules ciliées.

Pour être reconnue en tant que maladie professionnelle, la surdité doit répondre à différents critères tels que durée de l’exposition, délais, métier etc. détaillés dans le tableau N°42. En 2014, plus de 800 cas de surdités professionnelles ont été reconnus.

Pour une entreprise le coût direct moyen pour une surdité professionnelle est de 94 000€. (Source : Assurance Maladie, Nov. 2009).

Si la surdité est reconnue maladie professionnelle, l’entreprise est responsable.

En termes de sécurité et de prévention, l’employeur a une obligation de résultat. Si un salarié est reconnu sourd à cause de son activité professionnelle mais que l’employeur a mis à sa disposition des supports de prévention des risques et des équipements de protection individuels (EPI) contre le bruit, la justice tiendra compte de ces éléments.