Former les salariés exposés à des intensités sonores supérieures à 80 dB(A) est une obligation pour l'employeur (article R4436-1 du code du travail) destinée à développer de nouveaux comportements face au risque bruit.

Au-delà de l'aspect légal de formation et d'information, une étude américaine a prouvé que des salariés formés au risque bruit se protègent mieux. Lorsqu'ils comprennent les risques ils adoptent les bonnes pratiques en matière de sécurité, comme le port de leurs protections auditives 100% du temps passé au bruit.

Comment faire passer votre message efficacement et changer durablement les habitudes de vos salariés ? Quelles sont les étapes à suivre pour réussir votre campagne de prévention du risque bruit ?

Homme en train de sensibiliser au bruit ses salariés

Diagnostiquer le niveau de connaissance du risque bruit

Vous souhaitez mettre en place une campagne de prévention, mais vous ne savez pas comment faire ? Tout d'abord, il est recommandé de dresser un bilan en trois étapes.

Etape #1 : Tester les connaissances de vos salariés

Vos collaborateurs connaissent-ils l'impact des pertes d'audition ? A partir de quels seuils le bruit devient-il un danger ? Quels sont les impacts visibles (difficultés à entendre, acouphènes, etc.) et invisibles (fatigue, stress, difficulté de concentration, etc.) sur leur vie professionnelle et privée ?

Il s'agit ici de dresser un état des lieux avant vos actions. N'hésitez pas à tester régulièrement les connaissances de vos salariés pendant votre campagne de prévention pour mesurer son efficacité.

Télécharger un exemple de questionnaire de connaissances

Etape #2 : Evaluer le risque bruit

Quelles sont les situations dans lesquelles le bruit représente un danger dans votre entreprise ? Quel(s) moyen(s) de prévention avez-vous déjà mis en place ? Prenons quelques exemples.

M. Dupont travaille dans une société d'emboutissage de métaux. Il porte ses bouchons antibruit tout le temps passé sur la presse mais ne les a pas sur les oreilles lorsqu'il traverse l'atelier pour aller à son poste de travail. En faisant cela il met son audition en danger en l'exposant au volume sonore de l'atelier et des machines.

Mme. Martin a besoin de communiquer régulièrement avec ses collègues dans le même atelier. Pour se faire elle a pris l'habitude de relever un côté de son casque. Cette situation est également dangereuse car une protection auditive qui n'est pas portée pendant deux minutes sur une journée de 8h perd 25% de son efficacité.

Ces exemples de la vie quotidienne doivent être évalués pour qu'ils ne se reproduisent plus. N'hésitez pas à consigner ces situations dangereuses dans une fiche de risque.

Etape #3 : Synthétiser les données et établir un plan d'action

Quels enseignements pouvez-vous tirer des connaissances de vos salariés et des situations à risque dans votre entreprise ? Identifiez-vous des actions prioritaires à mener ?

Grâce à la synthèse des questionnaires de connaissance et de l'évaluation des risques, vous obtenez un état des lieux plus complet de la situation et une meilleure vision des axes d'amélioration pour sensibiliser au risque bruit dans votre entreprise.

Sensibiliser collectivement

La sensibilisation collective est une étape incontournable de votre campagne de prévention. Fédérez vos salariés autour d’un objectif commun. Motivez-les régulièrement ! Ils seront impliqués et responsabilisés durablement. Cette sensibilisation passe par de l'affichage et des ateliers de prévention.

Mettre en place des ateliers de prévention

Mettez la sensibilisation au bruit au cœur des débats. Vous pouvez la réaliser vous-même ou bien faire appel à un intervenant extérieur. Essayez de ne pas dépasser 20 personnes pour que vos salariés puissent participer activement.

Utiliser des affiches

Groupe en train de consulter une affiche de sensibilisation au risque bruit

Un des canaux les plus efficaces est le support visuel par le biais d'affiches de sensibilisation. Quelques conseils pour réussir vos campagnes d'affichage.

Communiquez sur des messages clairs

Les thèmes à aborder pour sensibiliser vos salariés ne manquent pas. Comme par exemple :

  • L'importance de porter ses protections auditives 100% du temps d'exposition au bruit
  • Le fonctionnement de l'oreille
  • Les effets du bruit sur l'audition

Pour faciliter l'identification de vos salariés aux problématiques du bruit, utilisez des exemples concrets en rapport avec l'activité de votre entreprise.

Misez sur l'attractivité des visuels

La manière dont vous présentez vos supports est aussi importante que les thèmes eux-mêmes. Assurez-vous que vos affiches soient visibles de loin et attirent l'attention de vos collaborateurs. Utilisez des grandes tailles d'écritures et n'hésitez pas à utiliser des illustrations.

Multipliez la localisation des affichages

Votre campagne vise à augmenter la sensibilisation au bruit, il faut donc que vos affiches soient présentes à des endroits stratégiques souvent visités par vos collaborateurs, comme par exemple à l'entrée des ateliers, dans les vestiaires et les salles de pause. Pour renouveler les messages, pensez à permuter régulièrement vos affiches afin de maintenir leur attention sur le risque bruit.

Télécharger des affiches de sensibilisation

Sensibiliser individuellement

La sensibilisation individuelle complète les actions menées collectivement dans votre entreprise. Grâce à elle vos salariés se sentent valorisés et considérés.

Impliquez les ressources humaines

Officialisez votre discours et mettez la prévention au cœur de la stratégie de votre entreprise en impliquant les ressources humaines. Diffusez par exemple vos messages dans les bulletins de salaire pour individualiser votre message.

Positionnez des rendez-vous d'information

Utilisez les périodes de rencontres avec la médecine du travail pour appuyer sur le thème de la santé auditive et sur les actions à mettre en place pour se protéger individuellement.

Complétez les sessions de formations collectives par des contenus individualisés

Préparez des supports que vos salariés pourront conserver à la suite de vos ateliers collectifs pour compléter et individualiser vos actions. Ces supports (bandes dessinées, cartes postales, etc.) améliorent la prise de conscience des risques pour vos salariés et développent des comportements responsables.

Former vos salariés

Pour que vos campagnes de prévention soient pertinentes, formez vos salariés en abordant les thèmes essentiels de la gestion du bruit en entreprise :

Le bruit est une source de risque

L'audition est en danger dès lors que le niveau sonore dépasse 80 dB(A) sur une journée de travail de 8h, sans compter les effets indirects sur l'organisme (fatigue, nervosité, etc.). Tous vos collaborateurs doivent avoir conscience de ce fait pour préserver leur santé.

Le port de protecteurs auditifs 100% du temps d'exposition au bruit

Une protection auditive non-portée 2 heures sur une journée de 8 heures perd 75% de son efficacité. Inciter les salariés à se protéger pendant toute la durée de leur exposition est un gage d'efficacité.

Bien mettre en place le protecteur auditif dans l'oreille pour une protection optimale

Si un protecteur auditif, quel qu'il soit, n'est pas confortable pour l'utilisateur, il ne sera pas porté. Assurez-vous de couvrir ce thème pour augmenter l'adoption de votre solution par vos salariés et prévenir les risques de fuites acoustiques.

N'oubliez pas que ces thèmes doivent être répétés régulièrement pour maintenir l'implication de vos salariés.

Planifier vos actions dans le temps

Pour vous organiser, vous pouvez planifier une campagne de prévention sur trois mois.

Exemple de campagne de prévention sur 3 mois

Toutes ces actions vous permettront d'atteindre votre objectif "0 surdité professionnelle" dans votre entreprise.

 

 

Pour ne rien oublier, tous les points-clés d'une campagne de prévention réussie sont rassemblés dans votre livre blanc. Cliquez sur le lien ci-dessous pour y accéder.

CTA Livre blanc sensibilisation bruit