ERIS 35 est une unité d'intervention composée d'une trentaine d'hommes. Basée à Rennes, elle est spécialisée dans l'univers carcéral et a plusieurs missions :

  • Participer au rétablissement et au maintien de l'ordre en cas de mouvements collectifs ou individuels de personnes détenues
  • Participer à l'organisation de fouilles générales ou sectorielles en assurant la sécurité globale de l'opération
  • Dissuader et prévenir les mouvements lorsque les détentions sont fragilisées soit à la suite d'un mouvement collectif, soit par l'affaiblissement momentané du dispositif de sécurité
  • Réaliser, en renfort d'escorte ou en escorte principale, le transfert administratif des personnes détenues signalées violentes ou sensibles
  • Participer à des actions de formation des personnels exerçant en établissement pénitentiaire
  • Participer à des échanges d'expertise technique avec d'autres forces de sécurité publique

Depuis peu, une dizaine de ces hommes est équipée de bouchons d'oreilles moulés du Laboratoire Cotral. Retour d'expérience d'un membre de l'unité matériel.

Une équipe d'intervention équipée de bouchons anti bruit

"ERIS signifie Équipe Régionale d’Intervention et de Sécurité. Notre champ d’action couvre l'ensemble du domaine pénitentiaire, dans un cadre régional, national voire même international. Nous intervenons essentiellement en milieu carcéral, lors du transfert d'un détenu ou lors d'une détention particulière d’un individu. Nous faisons également appel à nous lors d’émeutes ou dans le cadre d'un procès nécessitant la prise en charge de la surveillance et de la protection.

En parallèle, nous avons un pôle de formation. Nous formons l’ensemble du personnel de l’administration pénitentiaire en matière de sécurité, d’intervention et de tir".

Se protéger contre les déflagrations

"Nous sommes équipés de bouchons moulés afin de préserver notre audition et éviter tous risques lors de l’utilisation d’armes à feu, notamment lors des transports". En effet, un tir à bord d’un véhicule peut avoir des conséquences terribles sur l’ensemble des personnes présentes.

"La déflagration est tellement importante que tous les collègues à bord sont directement impactés". Une telle détonation peut faire exploser le tympan, provoquant de graves problèmes d'audition irréversibles.

Pourquoi avoir choisi la solution antibruit du Laboratoire Cotral ?

"Cette volonté de gérer le risque bruit est venue de nos supérieurs, à la suite de discussions avec les officiers du GIGN / GIPN et de nombreux incidents survenus lors d’entraînements. Après une recherche pour identifier la meilleure solution, nous avons bénéficié d’un contact au Laboratoire Cotral par l’intermédiaire d’un ingénieur du son.

Auparavant, nous étions équipés de casques MSA Gallet (casques très imposants équipés d'un système d'écoute et de microphone déporté). Il nous fallait trouver un produit offrant les mêmes avantages, mais beaucoup moins cher et sachant s'adapter à chaque personne. Les protections auditives contre le bruit du Laboratoire Cotral répondent parfaitement à ces critères".

Les risques sur l'audition au quotidien

Les équipes d'intervention connaissent-elles l'impact des pertes d'audition ?

"Personnellement, je n'ai jamais effectué de tests. Je sais cependant que je suis victime d'acouphènes suite à des entraînements", nous explique notre interlocuteur.

"Pendant ces séances de tir, nous nous équipons d'un casque classique pour protéger l'audition (identique aux casques de chantier, ndlr). Cependant il y a souvent des problèmes dûs à un tir réalisé au mauvais moment". Pour entendre les consignes de l'instructeur, il est nécessaire d'enlever son casque. Ce dernier, contrairement aux protecteurs sur mesure, ne filtre pas le bruit. Une déflagration au moment où le casque est retiré peut donc avoir des conséquences tragiques. "Lors d'un exercice, une grenade a explosé à hauteur de mon visage. Depuis ce jour, je suis constamment victime d'acouphènes".

Des protections auditives qui répondent aux attentes

"Notre premier besoin est d'être constamment en contact entre équpiers, notamment pour les transferts. Nous cherchions une protection auditive offrant la possibilité d'être reliée à notre radio, nous permettant ainsi de communiquer tout en étant protégés. Les protections auditives du Laboratoire Cotral répondent parfaitement à ce besoin vital. Le protecteur de l'oreille droite est directement branché sur notre radio".

Les avantages des bouchons moulés du Laboratoire Cotral

La communication rendue possible

"Le système radio adapté sur la protection est pour nous un réel confort. Notre audition est protégée et nous travaillons dans de meilleures conditions lors de nos opérations."

La compatibilité avec d'autres EPI

"Ces protecteurs peuvent être portés en plus d'un casque d'intervention. Cet aspect est impossible avec un autre protecteur."

Le prix

"Les protections auditives sur mesure du Laboratoire Cotral sont 2 fois moins chères que les casques MSA Gallet."

Protéger aujourd'hui, améliorer demain

Comme le montre ce témoignage, la problématique du bruit est bien connue des forces d'intervention. Ces équipes ont des besoins spécifiques, différents d'autres secteurs d'activités où le bruit est également un danger, dans la mesure où la technologie peut parfois faire toute la différence en situations réelles.

Comment protéger l'audition d'un soldat en intervention au milieu des coups de feux, tout en lui permettant d'entendre la menace arriver et en se coordonnant avec ses équipiers ?

C'est en partant de ces réflexions qu'est né BANG, le bouchon d'oreille moulé intelligent pour les forces armées de demain.

BANG, l'avenir de la protection auditive des forces armées

Né d'un partenariat entre l'Institut Franco-Allemand de recherche de Saint-Louis (ISL) et le Laboratoire Cotral, le projet BANG (Bouchon Auriculaire Nouvelle Génération) a pour but de protéger l'environnement sonore des forces armées tout en permettant la communication en toute circonstance.

Présentation du dispositif par Pascal Hamery, chercher à l'Institut Saint-Louis :

 

 

Depuis le début de l'année 2017 ces bouchons actifs sont testés par des soldats, notamment pour le microphone et le haut-parleur miniature. Ces éléments sont reliés à un boîtier qui permet de doser les nuisances sonores, d'écouter les conversations et d'intervenir. La communication est assurée grâce aux vibrations du tympan qui sert à diffuser la parole et à éviter les interférences causées par les microphones existants ainsi que les bruits extérieurs.

Toujours selon M. Hamery, les prochaines étapes de développement se porteront sur la spacialisation du son pour permettre aux soldats, en plus de percevoir le son, de savoir d'où il vient et d'identifier distinctement chaque conversation lors d'un transport à bord d'un véhicule bruyant (engin blindé, hélicoptère, etc.).

Les bouchons d'oreilles moulés du Laboratoire Cotral protègent l'audition des forces d'intervention aujourd'hui tout en préparant demain.

Au-delà du secteur de la défense, d'autres secteurs d'activité profiteront de ces avancées technologiques dans les années à venir, comme la construction et l'aéronautique, du fait du besoin de communication en milieu bruyant.

Pour en savoir plus sur les protections auditives sur mesure du Laboratoire Cotral, n'hésitez pas à nous contacter en cliquant sur le lien ci-dessous.

Contactez le Laboratoire Cotral